Ingestion de produits dangereux par les jeunes enfants

Face à la multiplication des cas d'intoxication d'enfants suite à l'ingestion de produits dangereux, la Direction Générale de la Santé (DGS) et la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) lancent une mise en garde à destination des parents, et renouvellent leurs recommandations pour éviter le risque d'ingestion accidentelle [1] :

  • Stocker ce type de produits (ménage, bricolage, jardinage, etc.) hors de portée des enfants ;
  • Refermer fermement les bouchons de sécurité et vérifier qu'ils sont bien verrouillés en tentant de les ré-ouvrir ;
  • Être très vigilants en période d'utilisation : ne jamais laisser, même quelques instants, ces produits à portée d'un enfant ;
  • Ne jamais transvaser un produit dangereux dans un autre contenant 

Cette mise en garde intervient à la suite de l'ingestion accidentelle par un enfant de 2 ans de lessive de soude, malgré la présence d'un étiquetage et d'un emballage réglementaires.

Le risque zéro n’existe pas, les Centres anti poison et de toxicovigilance (CAPTV) signalent régulièrement des cas d’intoxications d’enfants car ces mesures pour optimiser les méthodes de protection ne suffisent pas à assurer la sécurité des utilisateurs, du fait de la dangerosité même des produits issus de la pétrochimie.

 

C’est pourquoi SALVECO®  s’engage dans une démarche volontaire, et va au-delà des exigences de la règlementation grâce à sa technologie issue de la Chimie du Végétal : « Notre anticipation sur les exigences du marché associée à notre démarche responsable nous permettent de proposer des solutions sûres et entièrement respectueuses envers ses utilisateurs », commente Dr Stephan Auberger. 

En effet, SALVECO® utilise comme « actif biocide » des acides organiques  tel l’acide lactique ou citrique qui sont des substances totalement biodégradables et biocompatibles. Pour exemple, la presse publiait en 2012 la création de stents biorésorbables, destinés à déboucher les artères du cœur, à base d’acide lactique. Alors que cette substance est classée selon la règlementation avec un simple risque d’irritation cutanée, ses homologues de synthèse tels que les ammoniums quaternaires ou l’hypochlorite de sodium plus communément connu comme « eau de javel », sont corrosifs, allergènes, nocifs pour la santé et dangereux pour l’environnement !

Aujourd’hui la solution SALVECO®, exploitant exclusivement des ressources renouvelables et sécuritaires, est reconnue par ses clients tels que Mapa Spontex (You by Salveco®) ou encore Diversey aussi efficace que ces produits polluants, tout en présentant de nombreux avantages grâce à une formulation 100% biodégradable et saine.

 

Source [1] : Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes  (31/07/2015) « Ingestion de produits dangereux par les jeunes enfants - Mise en garde et recommandations » http://www.sante.gouv.fr/ingestion-de-produits-dangereux-par-les-jeunes-enfants-mise-en-garde-et-recommandations.html [Lu le 31/08/2015]